Le magazine des débutants du poker en ligne - le poker de zéro à As

Sondage

Vous et le poker (sondage)

Connexion utilisateur

Message d'erreur

  • Notice : Undefined index: comments dans _discussthis_discussion_load() (ligne 388 dans /home/riggedpo/pnov/sites/all/modules/discussthis/discussthis.node.inc).
  • Warning : Invalid argument supplied for foreach() dans _discussthis_discussion_load() (ligne 388 dans /home/riggedpo/pnov/sites/all/modules/discussthis/discussthis.node.inc).
Se connecter or to En discuter sur le Forum

Il faut bien commencer quelque part : pour jouer au poker, il faut évidemment en connaître les règles les plus élémentaires, c'est à dire comment se joue le poker en ligne. A peu près toutes les salles de poker en ligne vous l'expliquerons de manière détaillée et une infinité de sites également, mais nous allons néanmoins effectuer un petit récapitulatif

Le No-Limit Texas Hold'Em peut se jouer principalement de deux façons : en "cash game" ou en tournoi. Nous allons d'abord expliquer les règles communes à ces deux modes de jeux, puis nous préciserons les différences entre ces deux modes de jeu.

Les règles générales

En NLHE, chaque joueur se voit distribuer deux cartes privatives en début de tour. Ces deux cartes sont connues de lui seul. C'est sur ce secret que repose l'ensemble du reste du jeu. Un tour se déroule typiquement en 5 phases distinctes.

La phrase dite préflop
Sitôt les cartes distribuées, le joueur situé immédiatement après le bouton (ou croupier) place une petite blind (petite mise imposée, blind car elle est déposée "à l'aveugle", obligatoirement, sans même avoir pu voir ses cartes) et celui d'après une grosse blind (le double de la petite blind) : ce sont les deux joueurs qui sont obligé de miser des jetons. Par la suite, chaque joueur doit "parler", chacun son tour, dans le sens d'une aiguille d'une montre, en commençant par celui situé après la grosse blind.
Lorsque vient votre tour de parler, vous avez trois possibilités :
- Miser (Bet), ou relancer (raise) si quelqu'un a déjà misé.
- Suivre (Call)
- Vous coucher (fold).

Se coucher est gratuit, mais implique de perdre toute somme déjà misée pendant le tour : cela revient à abandonner le tour.
Suivre consiste à avancer exactement la quantité d'argent avancée par la plus grosse mise
Miser consiste à être le premier à mettre plus d'argent que la grosse blind. Relancer consiste à rajouter plus d'argent que la plus grosse mise (sachant que l'on doit mettre au minimum le double).

Une fois que tout le monde a parlé, si vous ne vous êtes pas couché et quelqu'un a misé après vous, vous devrez à nouveau faire un choix (relancer, suivre la mise, ou enfin abandonner). Et ainsi de suite jusqu'à ce que plus personne ne relance. Une fois que les enchères sont terminées, s'il reste un seul joueur en lice, il remporte l'intégralité des jetons misés par d'autres joueurs (ce qu'on appelle le pot). S'il reste au moins deux personnes, vient la phase suivante.

Le flop
Arrivé au flop, trois cartes dites cartes communes sont tirées aléatoirement dans ce qui reste du paquet. Ces trois cartes sont visibles par tous. Elles vous donnent une idée sérieuse des possibilités de combinaisons qui vous restent à partir de vos deux cartes privatives. Là encore, celui des joueurs en lice qui se situe immédiatement après le bouton parle en premier : Il a alors deux possibilités et demi :
- Miser
- Checker
(- Se coucher)

Miser consiste là encore à mettre en jeu davantage d'argent. "Checker" consiste à laisser le joueur suivant parler. Ceci est gratuit : il n'est pas nécessaire de mettre d'argent en jeu pour checker. Il n'a donc guère d'intérêt à se coucher à ce stade du jeu (avec un peu de chance, les autres aussi vont checker et l'on va pouvoir rester dans le coup gratuitement).
Les autres joueurs peuvent faire de même, jusqu'à ce qu'au moins un joueur mise : dès lors il n'est plus possible de checker, il faut suivre, relancer, ou se coucher.

Si quelqu'un relance, un deuxième tour d'enchère démarre là encore, où il faut suivre, relancer encore plus fort, ou se coucher. Et ainsi de suite jusqu'à ce que plus personne ne relance. Là encore, s'il ne reste plus qu'un seul joueur en lice, il remporte l'intégralité du pot. Sinon, on passe à la phase suivante, le turn.

Le turn
Une quatrième carte publique vient s'ajouter, et les enchères reprennent exactement selon le même principe (mise - éventuellement relance -, check si personne n'a encore misé, ou fold). Les mêmes règles qu'au flop s'appliquent. Là encore, soit un joueur reste seul et remporte le pot, soit on passe à la dernière étape.

La river
Une cinquième carte publique est tirée, et les enchères reprennent dans les mêmes conditions. Si à l'issue de la river il reste encore au moins deux joueurs en lice, alors et alors seulement, on arrive au "showdown", l'ultime phase du jeu.

Le showdown
C'est à ce moment là que toutes les cartes privatives sont retournées et deviennent publiques, et c'est là qu'on fait la comparaison pour voir qui a la combinaison la plus forte. Celui qui, en associant ses deux cartes avec trois des cinq présentes sur la table, a la meilleure combinaison, remporte l'ensemble du pot. Dans le cas (rare) où plusieurs joueurs en lice sont exactement à égalité en terme de combinaisons, ils se partagent équitablement le pot.

Puis commence un nouveau tour : le bouton, les blinds et l'ensemble des positions des joueurs sont décalés d'un cran (toujours dans le sens des aiguilles d'une montre) et l'on reprend depuis le début.

Le cas particulier du All-In
Quand un joueur mise l'ensemble de ses jetons, il est dit "all-in" : il ne peut plus se coucher et reste coûte que coûte jusqu'à être le dernier en lice ou jusqu'au showdown. Si tout le monde se couche devant lui, alors évidemment il remporte le pot. Si ça n'est pas le cas (au moins une personne le suit ou relance, ou si son all-in est égal ou inférieur à la somme misée par au moins un joueur) et qu'il va jusqu'au showdown, alors plusieurs scénarios peuvent se dérouler :
- S'il n'a pas la meilleure combinaison et que le ou les gagnants avaient suffisamment de jetons, le joueur all-in perd tous les siens (évidemment).
- S'il n'a pas la meilleure combinaison, mais que le joueur gagnant avait moins de jetons que lui (et s'est donc lui-même mis all-in pour le suivre), alors le joueur all-in perdant perd autant de jetons que le joueur gagnant a investi (exemple : si je suis all-in à 1500 jetons et qu'un joueur m'a suivi alors qu'il lui en restait 800, s'il gagne je lui donne 800 jetons et j'en garde 700).
- S'il a la meilleure combinaison et qu'il a mis moins d'argent que les autres (soit que quelqu'un ait relancé derrière lui, soit qu'il ait suivi all-in quelqu'un qui avait plus d'argent que lui), alors il récupère une partie du pot égal à sa mise * le nombre de joueurs en lice (par exemple s'il s'est mis all-in à 1500 jetons, et que deux joueurs l'ont suivi, il récupère au maximum 4500 jetons, y compris les siens).
Le reste de l'argent éventuellement mis en jeu (on parle de side pot) ira quant à lui à la deuxième meilleure main.
- Enfin, s'il a la meilleure combinaison et qu'il a mis autant ou plus d'argent que les autres (c'est à dire que certains l'ont suivi mais que personne n'a relancé derrière ET que lorsqu'il s'est mis all-in il avait au moins autant d'argent que la plus grosse mise du moment), alors il récupère l'intégralité du pot.

Vous l'aurez compris, le all-in s'apparente à un "quitte ou double". Sauf que si l'on bat beaucoup de joueurs qui nous ont suivi, ça n'est pas forcément "double", mais potentiellement "triple", "quadruple", voire plus encore.
Le all-in peut se faire à n'importe quelle étape du jeu, du préflop à la river, du moment qu'on ne s'est pas encore couché.

Les combinaisons gagnantes
Voici, par ordre décroissant de valeur, les différentes combinaisons possibles. Lorsque deux joueurs ont la même combinaison, le gagnant est déterminé par la ou les cartes les plus hautes (par exemple un carré d'as vaut mieux qu'un carré de rois).

- La quinte flush : Cinq cartes qui se suivent et sont de même couleur (par exemple : Cinq de pique, six de pique, sept de pique, huit de pique, neuf de pique). La meilleure quinte flush possible est la mythique quinte flush royale : As Roi Reine Valet 10 de même couleur. (AcoeurKcoeurQcoeurJcoeurTcoeur)
- Le carré : Quatre cartes de même valeur, et donc de quatre couleurs différentes : 7 de pique, 7 de coeur, 7 de trèfle et 7 de carreau, par exemple. (7pique7carreau7coeur7trèfle)
- Full House : Trois cartes de même valeur dans trois couleurs différentes + deux cartes de même valeur dans deux couleurs différentes (par exemple : 7 de pique, 7 de trèfle, 7 de coeur + 9 de pique et 9 de carreau) (7pique7trèfle7coeur 9pique9carreau)
- La flush : Cinq cartes de même couleur, ne se suivant pas forcément (2pique5pique9piqueTpiqueQpique)
- La quinte : Cinq cartes qui se suivent, pas forcément de même couleur. (5pique6coeur7pique8carreau9trèfle)
- Le brelan : Trois cartes de même valeur (ApiqueAcoeurAtrèfle)
- La double-paire : comme son nom l'indique, deux paires de cartes de même valeur. (8pique8trèfle TpiqueTcoeur)
- La paire : deux cartes de même valeur. (9carreau9pique)
- Hauteur : La meilleure carte du jeu (si ni vous ni votre adversaire n'a de combinaison, celui qui a la carte de plus haute valeur remporte le tour : si les cinq cartes ayant le plus de valeur sont les cartes communes, il y a égalité). (Kpique)

Différence entre cash game, sit'n'go, et tournois multi-tables

Il existe trois variantes principales au poker.

Le cash game
Vous vous installez à la table avec une certaine quantité d'argent que vous pouvez investir librement à chaque tour. Vous pouvez arriver et partir quand vous voulez à une table (du moment qu'il reste de la place). Tout argent perdu l'est pour de vrai. Tout argent gagné l'est pour de vrai. Vous pouvez quitter la table à tout moment avec votre argent, que vous en ayez plus ou moins que lorsque vous êtes arrivé.

Le sit'n'go
Il s'agit de tournois sur une seule table : vous payez un droit d'entrée d'une certaine somme, et vous devez participer au tournoi jusqu'à être éliminé ou jusqu'à être le vainqueur. Le droit d'entrée est fixe et est le même pour tous les joueurs. Le tournoi débute avec un certain nombre de jetons, le même pour tous les joueurs. Le nombre de jetons est décorrélé de l'argent réel. En général, seul un tiers des joueurs remportera quelque chose. Typiquement, sur une table de 10, seuls les trois derniers éliminés gagneront quelque chose. Tous les autres auront perdu leur droit d'entrée et rien gagné en retour. Plus vous êtes éliminé tard, plus la somme gagnée est importante, le lot du premier étant en général très supérieur à celui du troisième. La somme à se partager entre gagnants est, généralement, égale à la somme des droits d'entrée payés, moins la commission de la salle de poker (le rake).
Autrement dit : les derniers éliminés récupèrent l'argent des premiers éliminés.
Il existe néanmoins des variantes, comme le double or nothing : dans le cas du double or nothing, la moitié des joueurs gagnant se partage à égalité la somme perdue par la moitié des perdants (moins la commission de la salle).
Exemple sur une table de 10 avec droit d'entrée à 1€ : les 5 premiers éliminés auront perdu 1€. Les 5 survivants auront gagné 1,90€ (à peu près le double de leur "mise" de départ). La salle récupère 1€.

Le principe du sit'n'go et du tournoi en général implique un moment très particulier : la bulle. C'est le moment où le prochain éliminé est le dernier à ne rien gagner : quiconque n'est pas le prochain éliminé est sûr de gagner au moins un petit quelque chose. C'est un moment stratégique important puisqu'il peut changer radicalement la façon de jouer (un joueur pouvant être tenté, par exemple, de prendre le moins de risque possible et de serrer les fesses en attendant que quelqu'un se fasse éliminer avant lui).

Le multi-table tournament (MTT), ou tournoi multi-table
Similaire au sit'n'go, mais au lieu d'avoir une seule table, les joueurs sont beaucoup plus nombreux et répartis sur de nombreuses tables. A mesure que des joueurs sont éliminés et que les tables se vident, les joueurs sont rassemblés sur un nombre décroissant de tables. Jusqu'à une unique table finale de 10 joueurs (en général). Le droit d'entrée est très variable, les sommes à gagner également, et la place à laquelle il faut "finir" pour être parmi les gagnants aussi.
Il existe des MTT amplement "subventionnés" par les salles de poker (les sommes à gagner sont très supérieures à la somme des droits d'entrée), voire des MTT gratuits permettant néanmoins de gagner de l'argent : cela s'appelle des freerolls.

Partager

École de Poker

Motivé pour pousser plus loin l'apprentissage du poker ?

Découvrez Poker Strategy, l'école de poker gratuite,
Et bénéficiez de 45€ de mise de départ gratuite pour faire vos armes au poker en ligne !